04 / 01 / 2019
Logos du Symbhi, de l'AD et du Sigreda

 

Le Symbhi entre aujourd’hui dans une nouvelle ère : au 1er janvier 2019, il a fusionné avec l’Association Départementale Isère Drac Romanche et le Sigreda.

 

Schématiquement, jusqu’à présent, le Symbhi prenait en charge les travaux d’aménagement qui visent à protéger biens et personnes des inondations, et à restaurer les rivières. L’entretien des digues relevait de la responsabilité de l’AD Isère Drac Romanche. En fusionnant avec l’AD, le Symbhi continuera d’assumer les grands travaux d’aménagement, auxquels se rajouteront les missions qui relèvent de la surveillance et de l’entretien courant des digues des grandes rivières.
Dans le même temps, les communautés de communes du Trièves, de la Matheysine et du Grésivaudan ont transféré leurs missions Gemapi, via un transfert de compétence pour le Grésivaudan et une fusion Sigreda - Symbhi sur le secteur du Drac. À noter, la métropole de Grenoble conserve la gestion des affluents de l’Isère sur son territoire (hors secteur Drac – Gresse). Le Symbhi est donc maintenant en charge de l’ensemble des missions publiques de gestion des rivières sur ces territoires, incluant l’animation du contrat de rivière du Drac signé récemment.
Il existe une réelle synergie entre ces différentes missions. Par exemple, les compétences de l’AD seront très utiles pour s’assurer de la mise aux nouvelles normes des digues des affluents du Drac et de l’Isère sur le secteur Grésivaudan.

 

Fabien Mulyk, Président du Symbhi, se réjouit de ces évolutions :
« C’est un changement de périmètre, géographique, mais aussi un changement essentiel dans les missions exercées, avec la réunion des compétences d’aménagement et de gestion à la fois sur les grandes rivières et sur les affluents. La fusion de ces acteurs dans le domaine de l’eau sur notre territoire a fait l’objet de nombreuses discussions et constitue l’aboutissement d’une volonté de l’ensemble des élus, en particulier ceux des intercommunalités, qui détiennent désormais la compétence Gemapi, et du Département.
Nous nous attelons à faire fonctionner pleinement les synergies entre les missions et les équipes en provenance des 3 entités qui fusionnent. Leur complémentarité et le haut niveau de technicité des agents constituent des atouts majeurs pour réussir ce pari.
A nous de réussir cette étape, en dans la concertation sur le terrain avec les différents acteurs de la gestion de l’eau et de nos rivières, puisque c’est bien sur le terrain que sera évalué l’efficacité de ce nouveau Symbhi ».