29 / 09 / 2017
La métropole grenobloise à la confluence de l'Isère et du Drac

 

Afin de tenir compte des évolutions réglementaires récentes, le Conseil syndical du Symbhi a approuvé une première révision de ses statuts lors de sa séance du 11 juillet 2016 (voir page dédiée à la mission du Symbhi).
Une seconde étape est à présent nécessaire dans un contexte de prise de la compétence Gemapi par les intercommunalités du bassin de l’Isère et de la région grenobloise au 1er janvier 2018.

 

 C’est ainsi que lors de la dernière séance du Conseil syndical du Symbhi du 25 septembre 2017, les élus ont validé les orientations suivantes :

  •     Le Symbhi a vocation à accompagner la mise en place d’un Etablissement Public Territorial de Bassin à l’échelle du bassin versant de le rivière Isère et à adhérer à la future structure ;
  •     Le Symbhi propose d'être l’EPAGE (Etablissement Public d’Aménagement et de Gestion des Eaux) du bassin versant de l’Isère situé dans le département de l’Isère, sachant que ce seront les intercommunalités qui choisiront pour leur sous-bassin versant de s'appuyer ou pas sur lui ;
  •     Dans ce cadre, le Symbhi a vocation à se voir transférer les compétences nécessaires pour aménager et gérer les lits majeurs et les digues de l’Isère, du Drac et de la Romanche, et à se voir déléguer ou transférer (selon la demande de l'intercommunalité) l’aménagement et la gestion des affluents ;
  •     Le Symbhi garantit que sa gouvernance et son action seront guidées par trois principes clés, qui ont déjà inspiré le syndicat depuis sa création : la solidarité de ses territoires et de ses membres, la proximité et la concertation ;
  •     La fusion des moyens et missions de l’ADIDR et du Symbhi est nécessaire afin de sécuriser et d’optimiser la gestion de l’Isère, du Drac et de la Romanche. Elle doit intervenir au plus tard le 31 décembre 2019 ;
  •     Cette vocation à être EPAGE ainsi que la fusion Symbhi - AD impliquent un rééquilibrage de la gouvernance du Symbhi entre le Département, la Métropole et les intercommunalités, selon une répartition des voix de 40 % pour le Département, 40 % pour Grenoble Alpes Métropole et 20 % pour les autres intercommunalités ;
  •     Le Symbhi portera les PAPI à venir sur la plaine de Bourg d’Oisans et sur le confortement des berges du Drac métropolitain.

 

Le conseil syndical a donc mandaté le président du Symbhi pour échanger avec les intercommunalités et le Département, et par la suite présenter des statuts rénovés du Symbhi, tenant compte des orientations votées.