Chiffres clés

Les linéaires de digue confortés, les volumes de matériaux en jeu… Le projet Isère amont est le projet des superlatifs ! Consultez les chiffres-clés des tranches 2 et 3.

 

DESCRIPTION

 

Caractéristiques des 10 champs d’inondation contrôlée des tranches 2 et 3 :

 

CIC (Champ d'inondation contrôlée)

Surface inondée

(en ha)

Volume d'eau stocké

(en millions de m3)

Hauteur d'eau maximale (en m)​

La Buissière – Sainte Marie d’Alloix

376

3,1

2,3

Saint Vincent de Mercuze

66

1,1

1,2

Le Touvet – La Terrasse

463

3,8

2,1

Lumbin – Crolles

341

1,2

1,3

Les Iles de Crolles

126

2,7

2,4

La Bâtie

326

3,6

2,1

Pontcharra – Le Cheylas

191

2,1

1,5

Le Cheylas – Goncelin

171

2,8

2,6

Goncelin – Tencin

177

0,6

1,1

La Pierre – Champ Près Froges

188

2,7

2,2

 

Les PAPI (Programmes d’Actions de Prévention des Inondations)

Le projet Isère amont a été labellisé à plusieurs reprises au titre des « PAPI » (Programmes d’Actions de Prévention des Inondations). Les tranches 2 et 3 constituent l’un des premiers PAPI en termes de volume financier, en cours de réalisation. Zoom sur ce dispositif qui ne se limite pas aux travaux.

 

DESCRIPTION

Comme l’indique le cahier des charges du Ministère de l’Ecologie,

« les programmes d’actions de prévention contre les inondations (PAPI), lancés en 2002, ont pour objet de promouvoir une gestion intégrée des risques d’inondation en vue de réduire leurs conséquences dommageables sur la santé humaine, les biens, les activités économiques et l’environnement. Outil de contractualisation entre l’État et les collectivités, le dispositif PAPI permet la mise en oeuvre d’une politique globale, pensée à l’échelle du bassin de risque ».

 

Il était donc naturel que le Symbhi candidate à la labellisation PAPI pour le programme Isère amont, qui ouvre de plus les financements de l’Etat (jusqu’à 40 % pour les travaux de protection, et 50 % pour les actions de prévention comme les champs d’inondation contrôlée).

 

Compte tenu de la durée du projet, le Symbhi a élaboré deux PAPI successifs :

  • Un premier PAPI, monté dès 2004 et la création du Symbhi, qui a couvert toutes les études du projet, ainsi que les travaux de la tranche 1 (51 967 337 € HT) ;
  • Un deuxième PAPI, labellisé par la Commission Mixte Inondation du Ministère de l’Ecologie le 18 décembre 2014, pour l’ensemble des travaux des tranches 2 et 3 (83 298 148 € HT).

 

Le Ministère de l’Ecologie demande que les actions contenues dans un PAPI soient classées selon 7 axes :

  1. Connaissance et conscience du risque
  2. Surveillance et prévision
  3. Alerte et gestion de crise
  4. Prise en compte du risque submersion dans l’urbanisme
  5. Réduction de la vulnérabilité des personnes et des biens
  6. Ralentissement des écoulements
  7. Ouvrages de protection

 

Le Symbhi a donc prévu l’inscription des travaux des tranches 2 et 3 du projet Isère amont, ainsi que d’autres actions, dans la liste des "fiches-action" ( ci-dessous en téléchargement).

Via l’inscription dans une deuxième démarche de PAPI, les collectivités de la vallée de l’Isère en amont de Grenoble ont donc souhaité poursuivre la dynamique engagée depuis 2003 et s’engager dans une démarche transversale, intégrant l’ensemble des composantes de la gestion du risque inondation (prévention, protection et gestion de crise), pour réduire durablement la vulnérabilité des personnes et du territoire face au risque de débordement de l’Isère.

 

DOCUMENTS A TÉLÉCHARGER

Liste des actions contenues dans le deuxième PAPI Isère amont

Les principaux intervenants

Tout comme pour la première tranche du projet Isère amont, le Symbhi est accompagné de différents prestataires pour mener à bien l'opération. Revue d'effectifs.

 

L’EQUIPE DE PROJET

 

L’équipe de maîtrise d’ouvrage (Syndicat mixte des bassins hydrauliques de l’Isère)

  • Président : Fabien Mulyk.
  • Directeur : Jacques Henry.
  • Directeur adjoint : Luc Belleville.
  • Chef de projet Isère amont : Olivier Manin.
  • Ingénieur en charge des aménagements environnementaux : Morgane Buisson (SPL Isère Aménagement).

 

L'équipe d'ingénierie du projet

 

LES LOTS DE TRAVAUX ET LES ENTREPRISES ATTRIBUTAIRES

Afin de permettre le meilleur accès des petites et moyennes entreprises à la commande publique, les élus du Symbhi ont choisi de reconduire le dispositif de la tranche 1 et de définir un nombre important de lots de travaux par type de travaux. Ce dispositif a permis de travailler presque exclusivement avec des entreprises locales.

 

Les lots attribués

 

Les futurs lots de travaux des tranches 2 et 3

Les consultations de ces lots seront lancées au fur et à mesure de l'avancement des chantiers et des besoins.

 

Lots structurants :

  • Lot 5 : Terrassement des confortements Rive gauche secteur aval
  • Lot 6 : Terrassement des confortements Rive droite secteur médian
  • Lot 9 : Déversoirs d'alimentation et de sécurité partie aval
  • Lot 11 : Ouvrages de franchissement de la plateforme autoroutière A41
  • Lot 12 : Ouvrages de confortement de la plateforme ferroviaire
  • Lot 13 : Ouvrages de revêtement de surface - couches de forme - chaussées

 

Lots spécifiques :

  • Lot 14 : Ouvrages de vidanges - canalisations
  • Lot 19 : Aménagements paysagers rive gauche
  • Lot 20 : Aménagements paysagers rive droite
  • Lot 21 : Aménagements environnementaux du plan d’eau des Lônes à Pontcharra
  • Lot 22 : Aménagements environnementaux des bras de Chapareillan
  • Lot 24 : Aménagements environnementaux de la gravière de la Berche
  • Lot 25 : Aménagements environnementaux des gravières de la Terrasse et de Goncelin
  • Lot 26 : Aménagements environnementaux de la gravière de Manon et de la gravière de Lumbin

 

image : Travaux de curage de bancs à Pontcharra Crédits image : SO Dupontrenoux
Travaux de curage de bancs à Pontcharra / Crédits image : SO Dupontrenoux

 

Le journal des chantiers

Retrouvez le point régulier sur les opérations en cours sur Isère amont tranches 2 et 3.

 

DESCRIPTION

En 2017, le Symbhi a réalisé les travaux suivants :

  • A Pontcharra : Curage de bancs en rive gauche. Confortement de la digue rive gauche face au plan d’eau des Lônes, face à l’entreprise Vicat, le long de la zone industrielle de Pré Brun, puis en direction du Cheylas. Terrassement d’un merlon de cantonnement des eaux pour protéger l’aval de la zone industrielle de Pré Brun. Construction d’un pont sur le Bréda pour le chantier, qui sera ensuite remis à la Ville pour certains accès au stade. Aménagement de trois déversoirs de sécurité.
  • Au Cheylas : Curage de bancs en rive gauche. Confortement de la digue rive gauche en amont du pont de la Buissière. Rehausse de la digue rive gauche en aval du pont de la Buissière. Terrassement d’un merlon de cantonnement des eaux pour protéger la scierie.
  • A Sainte Marie d’Alloix : Curage d’un banc en rive droite. Aménagement environnemental des Délaissés de Sainte Marie d’Alloix.
  • A Saint Vincent de Mercuze : Curage d’un banc en rive droite.
  • A Goncelin : Confortement de la digue rive gauche en direction de Tencin.
  • A Tencin et La Terrasse : pose d’enrochements sur la digue de l’Isère.
  • A La Terrasse : pose d’enrochements sur la digue de l’Isère.
  • A Crolles : Terrassement de merlons de cantonnement des eaux le long du canal de Bresson en amont et en aval de la RD 29, ainsi que dans le secteur de Pré Pichat. Aménagement d’un déversoir de sécurité.
  • A Saint Nazaire les Eymes : Terrassement d’un merlon de cantonnement des eaux le long de l’étang de Bois Claret, le long du chemin des Plantées.
  • Poursuite des opérations de défrichement.

 

Les travaux programmés sur l'hiver 2017-2018 sont les suivants :

  • A Pontcharra : Revêtements de surface sur la digue rive gauche jusqu’au Cheylas. Protection d’une habitation dans les champs d’inondation contrôlée. Aménagement environnemental de la partie nord du plan d’eau des Lônes. Finalisation d’un pont sur le Bréda pour certains accès au stade.
  • A Barraux : Curages de bancs. Confortement d’un tronçon de digue rive droite. Aménagement d’un déversoir de sécurité.
  • Au Cheylas : Revêtements de surface sur la digue rive gauche depuis Pontcharra. Aménagement de deux déversoirs de sécurité. Aménagement de deux ouvrages hydrauliques de communication sous la route d’accès au pont de la Buissière. Confortement de la digue rive gauche vers Goncelin.
  • A la Buissière : Confortement de la digue rive droite en amont du pont de la Buissière. Curages de bancs.
  • A Saint Vincent de Mercuze : Aménagement d’un déversoir d’alimentation et d’un déversoir de sécurité. Début d’aménagement de la gravière de la Berche.
  • A Goncelin : Confortement de la digue rive gauche depuis le Cheylas, puis entre Goncelin et Tencin. Terrassement de merlons de cantonnement des eaux autour de la zone d’activités du Villard Bozon. Protection du collège. Au second semestre 2018 : début des terrassements des merlons de cantonnement dans le secteur du captage de l’Ilon.
  • A La Terrasse : Aménagement environnemental de la partie nord du plan d’eau de la Terrasse.
  • A Tencin : Début des terrassements de la nouvelle digue en recul, le long de la chantourne, en aval du pont de Tencin, vers La Pierre.
  • A Crolles : Confortement de la digue rive droite entre Lumbin et Pré Pichat. Aménagement d’un déversoir de sécurité.
  • Poursuite des opérations de défrichement.

 

 

Les travaux en cours

Cliquez ici pour avoir des informations détaillées sur certains travaux en cours.

Les principales réalisations

LE RENFORCEMENT DE DIGUES PAR PALPLANCHES

Les travaux ont été menés par le groupement DFC Battage / Midali.

 

LOCALISATION

 

Localisation des travaux de palplanches sur les tranches 2 et 3 à Barraux, Pontcharra et Villard Bonnot / Crédits image : Bruno Fouquet – Symbhi

 

 

 

CONTEXTE ET ENJEUX

Les palplanches sont des grandes lames d’acier qui forment un mur étanche à l’intérieur de la digue. Elles sont enfoncées dans le sol grâce à un engin vibreur. Pour s’assurer que les vibrations n’endommagent pas les maisons à proximité du chantier, des capteurs de vibrations ont été installés sur les façades. Les mesures faites ont montré de faibles valeurs de vibrations, tout à fait acceptables pour les habitations.

 

Principe de la palplanche
Principe de la palplanche / Crédits image : Joël Valentin

 

DESCRIPTION

 

Retour sur le chantier de Barraux

Le premier chantier de confortement a démarré en novembre 2015 sur la digue de Barraux car il n’était tributaire d’aucune contrainte foncière. La digue côtoyant ici des habitations, il était impossible de constituer un remblai drainant côté plaine. Aussi, le choix du Symbhi s’est porté sur la mise en œuvre d’un écran d’étanchéité dans le corps de la digue, une technique déjà utilisée en aval sur la digue du domaine universitaire et en amont de la boucle de La Taillat. Côté rivière et sur un linéaire de 435 mètres, les entreprises DFC Battage et Midali ont installé par vibro-fonçage un rideau de palplanches jusqu’à 6 à 10 mètres de profondeur.

 

Rideau de palplanches en place à Barraux
Rideau de palplanches en place à Barraux / Crédits image : SO Dupontrenoux

 

Retour sur le chantier de Villard-Bonnot

A l’été 2016, le Symbhi a fait procéder à des travaux de renforcement de la digue à Villard-Bonnot. Du 11 juillet au 31 août 2016, des palplanches ont été insérées dans la digue, au niveau du quai des Négociants. Le temps du chantier, la circulation a été coupée à cet endroit-là et des déviations mises en place.

Les berges exposées à des courbes de la rivière sont particulièrement sujettes à l’érosion, car le courant constamment vient les attaquer et les travailler. C’est le cas à Villard-Bonnot, où, pour protéger la digue, à l’endroit où la rivière tourne, le Symbhi a fait installer un rideau de palplanches, insérées dans la digue, sur 340 mètres de long.

 

Pose de palplanches à Villard-Bonnot
Pose de palplanches à Villard-Bonnot / Crédits image : SO Dupontrenoux

 

 

LE RENFORCEMENT DE DIGUE PAR PALPLANCHES EN VIDEO

 

 

 

PLANNING

 

 

BUDGET

2 978 000 € HT : montant du marché exécuté (après réalisation et en tenant compte des modifications en cours de marché).

Financeurs de ce lot : Etat, Département de l’Isère, Grenoble Alpes Métropole, Communauté de Communes du Grésivaudan

 

CHIFFRES CLÉS

 

Zooms techniques

Cliquez ici pour voir les points techniques des tranches 2 et 3 du projet Isère amont.