Le Symbhi a été créé par un arrêté préfectoral le 26 mars 2004 et porte aujourd'hui des grands projets d'aménagements sur les rivières Isère et Romanche sur les thèmes de la protection contre l'inondation et de la préservation des milieux naturels liés à l'eau. Il est donc essentiellement un aménageur.

Le contexte de prise de compétence obligatoire de la GEMAPI (Gestion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations) par les intercommunalités au 1er janvier 2018, dans le cadre du dispositif règlementaire renouvelé par les Lois MAPTAM et NOTRe, a impliqué une évolution profonde du syndicat mixte.

Le Comité Syndical du 18 décembre 2017 a adopté des statuts rénovés.

 


La vallée du Grésivaudan  / Crédits image : Photec

 A terme, l’évolution du Symbhi devrait, dans une logique de structuration à l’échelle pertinente des bassins versants, ainsi que de mutualisation de l’ingénierie et de simplification institutionnelle, reposer sur les principes suivants :

 

Le syndicat mixte a pour vocation d’exercer la compétence relative à la gestion des milieux aquatiques et la prévention des inondations (GEMAPI) sur le bassin versant de l’Isère et de ses affluents situés en Isère, ainsi que sur les parties de sous bassin versant associées situées dans les départements voisins, laquelle se décline en quatre missions comme suit :

  •  L’aménagement d’un bassin ou d’une fraction de bassin hydrographique ;
  • L’entretien et l’aménagement de cours d’eau, canaux, lacs ou plans d’eau y compris les accès à ces cours d’eau, lacs ou plans d’eau ;
  • La défense contre les inondations ;
  • La protection et de restauration des sites, des écosystèmes aquatiques et des zones humides, ainsi que des formations boisées riveraines.

 

Le Symbhi a vocation à intervenir sur le bassin versant de l’Isère et de ses affluents situés en Isère, ainsi que sur les parties de sous bassin versant associées situées dans les départements voisins.

 

Le syndicat a vocation à acquérir le statut d’établissement public d'aménagement et de gestion de l'eau (EPAGE) dans le cadre des procédures prévues par l’Etat, et ce sur le périmètre pour lequel les EPCI concernés en auront émis le souhait. Une fois la qualité d’EPAGE acquise, il pourra se voir déléguer par la signature d’une convention toute ou partie de la compétence relative à la gestion des milieux aquatiques à la prévention des inondations (GeMAPI) par les établissements publics de coopération intercommunale compétents.

 


 

DOCUMENTS A TÉLÉCHARGER :