Le Symbhi a été créé par un arrêté préfectoral le 26 mars 2004 et porte aujourd'hui des grands projets d'aménagements sur les rivières Isère et Romanche sur les thèmes de la protection contre l'inondation et de la préservation des milieux naturels liés à l'eau. Il est donc essentiellement un aménageur.

Le contexte de prise de compétence obligatoire de la GEMAPI (Gestion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations) par les intercommunalités au 1er janvier 2018 implique une évolution profonde du syndicat mixte. Les collectivités du bassin versant isérois de la rivière Isère et de ses affluents travaillent actuellement à cette évolution, qui vise à ce que le Symbhi devienne demain :

  •     le gestionnaire au quotidien des systèmes d’endiguement de l’Isère, du Drac et de la Romanche ;
  •     l’aménageur et le gestionnaire de tout ou partie des affluents, selon le souhait des EPCI et dans le cadre d’un statut d’EPAGE (Etablissement Public d’Aménagement et de Gestion des Eaux) ;
  •     un participant actif à l’association en cours de constitution pour assurer une coordination des projets sur l’ensemble du bassin versant de l’Isère et de ses affluents à l’échelle interdéparementale (Drôme, Isère, Savoie, Hautes Alpes).

Cette évolution va s’étaler sur 2018 et 2019.

 


La vallée du Grésivaudan  / Crédits image : Photec

 

 


 

POUR ALLER PLUS LOIN

Les missions du Symbhi sont décrites de manière détaillée dans ses statuts adoptés en juillet 2016 :

« Le syndicat mixte a pour objet :

En matière d’aménagement d’un bassin ou d’une fraction de bassin hydrographique :

  • L’élaboration de plans d’aménagement et de gestion de l’Isère, du Drac et de la Romanche et, en accord avec l’un de ses membres, de leurs affluents, et des différents sous-bassins versants ;

En matière d’aménagement de cours d’eau, y compris les accès à ce cours d’eau :

  • La maîtrise d’ouvrage des projets d’aménagement intégré des cours d’eau principaux : Isère, Drac à l’aval de la confluence du saut du moine, Romanche, dans le cadre de l'article L.211-7 du code de l'environnement ;
  • Sur les autres cours d’eau, l’aménagement d’affluents ou de sous-bassins versants, pour le compte des membres compétents et dans le cadre de délégation ou de mandats établis en accord avec le ou les membres concernés;

En matière de défense contre les inondations :

  • La gestion du risque d’inondation (mesures de réduction des risques dus aux crues, mesures préventives, sensibilisation des populations…) sur son périmètre d’intervention ;

En matière de protection et de restauration des sites, des écosystèmes aquatiques et des zones humides, ainsi que des formations boisées riveraines :

  • La préservation, restauration et mise en valeur du patrimoine naturel lié à l’eau (milieux humides, ripisylve…) et du potentiel piscicole sur les cours d’eau principaux Isère, Drac à l’aval de la confluence, la Romanche, et sur demande et en accord avec des membres compétents pour les autres cours d’eau.

 

En outre, le Syndicat a pour objet :

  • La gestion des zones d’expansion des crues contrôlées par des ouvrages situés en amont du système d’endiguement et participant à la modération de l’aléa, que ce soit en fréquence ou en volume sur l’Isère le Drac et la Romanche ;
  • L’animation et coordination de la gestion des risques d’inondation et d’aménagement de cours d’eau en lien avec les collectivités territoriales et les structures compétentes,
  • L’appui des structures localement compétentes dans le cadre de l’aménagement et l’entretien des affluents de l’Isère, du Drac et de la Romanche ;
  • L’animation et la concertation dans le domaine de la gestion et de la protection de la ressource en eau et des milieux aquatiques dans un sous-bassin ou un groupement de sous-bassins.
  • La contribution à l’atteinte du bon état de l’Isère et de ses affluents ;
  • Contribuer à la mise en place d’un EPTB sur le bassin versant de l’Isère, avec le cas échéant, la possibilité pour le syndicat d’acquérir la qualité d’EPTB.

Dans les champs d’intervention relevant de son objet, le Syndicat peut notamment intervenir en réalisant des études, des acquisitions foncières, et des travaux. Dans le champ de son objet, le Syndicat peut intervenir pour le compte d’autres structures situées sur le bassin versant de l’Isère. »

 

DOCUMENTS A TÉLÉCHARGER :