Accueil > Des travaux d’urgence pour conforter les digues du Lac de la Taillat

Des travaux d’urgence pour conforter les digues du Lac de la Taillat

11 Jan 2024 | Gestion des ouvrages

Des travaux d’urgence pour conforter les digues du Lac de la Taillat

Le SYMBHI annonce le lancement de travaux d’urgence sur l’Espace Naturel Sensible (ENS) de la boucle de la Taillat à Meylan, à la suite de crues successives fin 2023 ayant fortement endommagé la digue.

Pourquoi des travaux d’urgence ?

À la fin de l’année 2023, l’Isère a connu trois crues successives, notamment celle du 15 novembre, qui a sérieusement affecté l’intégrité de la digue, nécessitant une réponse rapide et efficace pour préserver l’écosystème fragile du lac ainsi que la sécurité publique.

Vue aérienne du lac de la Taillat lors de la crue du 15 Novembre 2023​

 

Dans le contexte de la boucle de la Taillat, un phénomène complexe de “surverse et reverse” s’est produit au cours des crues de novembre et décembre dernier. Au nord du méandre, vers le parking, l’Isère, sortant de son lit habituel, a débordé au-dessus de la digue (“surverse “). L’eau a ainsi envahi le Lac de la Taillat et ce dernier, se retrouvant rapidement saturé par cet afflux, a alors débordé à son tour et l’excédent d’eau s’est déversé au-dessus de la digue, en aval du méandre, pour rejoindre le lit de l’Isère (“reverse”).

L’ampleur et la force de ce phénomène ont provoqué une érosion importante des talus de la digue qui entoure le lac et le méandre, entraînant un affaissement des berges. Si de telles érosions devaient se répéter, l’Isère pourrait à terme changer de lit avec un tracé plus direct coupant la boucle et engendrant la disparition du lac de la Taillat.

Vue post-crue de la section amont du Lac de la Taillat

 

Vue post-crue de la section aval du lac de La Taillat

Périmètre d’actions et calendrier des travaux

Pour répondre à cette urgence, le SYMBHI est sur le point d’engager des opérations en deux phases sur un total de 380 mètres de linéaire afin de consolider les digues par la pose d’enrochements sur le talus côté rivière :

  1. Premier tronçon (230 m de linéaire en amont du méandre, zone de « surverse ») : travaux dès le 15 janvier, pendant 4 à 6 semaines. La digue sera interdite au public, mais un contournement restera praticable.
  2. Second tronçon (150 m de linéaire en aval, zone de « reverse ») : les travaux commenceront à la suite du premier chantier, soit un début de travaux prévus pour fin février et une durée d’un mois. L’ensemble du chemin de la boucle (digue) sera interdit au public, qui pourra contourner le plan d’eau via un itinéraire qui sera balisé.

Les travaux démarreront à partir de la mi-janvier sur le premier tronçon, avec l’abattage des arbres entrainés dans la rivière par les talus effondrés. Cette opération permettra également de libérer l’espace nécessaire au confortement de la digue par la pose des enrochements. La végétation coté lac ne sera pas impactée par les travaux.

Sur les deux tronçons, les limons déposés par l’Isère ne seront pas évacués mais intégrés dans les enrochements afin de faciliter la repousse d’arbres et arbustes sur le talus enroché en vue de reconstituer un rideau de végétation.

La priorité est de restaurer la digue pour prévenir tout futur glissement. Tandis que ces travaux d’urgence garantiront une protection immédiate, une étude détaillée sera ensuite conduite pour mettre en œuvre un projet visant à pérenniser la digue renforcée par un aménagement prenant en compte ce phénomène potentiel de “surverse et reverse”.

Informations clés sur les travaux

  • Travaux d’urgence déclarés auprès de la Direction des Territoires et de la Transition (DTT)
  • Travaux menés en concertation avec la Commune de Meylan, gestionnaire de l’ENS de la boucle de la Taillat
  • Budget : 700 000 € financés par Le Département de l’Isère, Grenoble Alpes Métropole et les autres EPCI membres du SYMBHI
  • Linéaire : deux zones critiques sont ciblées totalisant 380 m.
  • Durée des travaux : jusqu’à fin mars 2024

Appel à la coopération

Le SYMBHI compte sur la compréhension et la coopération des riverains et des promeneurs durant cette période de travaux. Chacun est prié de rester prudent et à l’écart des zones de chantier pour sa propre sécurité et celle des équipes sur le terrain. La compréhension et la collaboration de tous sont essentielles à la réussite de ces efforts de sauvegarde.