Histoire du symbhi

L’aménagement et l’entretien des rivières est un sujet majeur à travers l’histoire des vallées de la région grenobloise et des montagnes du Sud Isère.

Si la loi dispose que cette responsabilité revient en premier lieu aux propriétaires riverains, l’ampleur des enjeux et la nécessité d’une coordination amont-aval ont fait que la puissance publique est intervenue pour organiser et gérer les rivières au nom de l’intérêt général.

C’est ainsi que, au vu des enjeux majeurs liés à la gestion de l’eau et à la suite des crues catastrophiques subies en France dans les années 2010, le Parlement a voté en 2014 la création d’une compétence intercommunale obligatoire « Gestion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations » (GEMAPI). Or la gestion des rivières nécessite d’être organisée à l’échelle des bassins versants, qui dépassent les périmètres des intercommunalités, et nécessite des moyens humains et techniques.

Le SYMBHI tel qu’il existe aujourd’hui est issu de la volonté des intercommunalités et du Département d’organiser de manière mutualisée et concertée l’exercice de cette mission d’intérêt public, et de mettre en commun leurs moyens à l’échelle de la partie iséroise du bassin versant de l’Isère et de ses affluents (en prenant en compte les partie de bassin versant situés sur les départements voisins).

Le SYMBHI est ainsi le résultat de la fusion entre plusieurs entités publiques préexistantes qui résultaient des initiatives de l’Etat et des collectivités locales avant l’instauration de cette compétence obligatoire GEMAPI.